La fin d’une relation

2972445521_f80cd1374c_bImage : Squarespace

La vie est faite de cycles. Lorsque l’un d’eux se termine c’est pour qu’un nouveau commence.

Dans chacun de ces cycles, il y a des personnes qui nous accompagnent. Ces personnes font écho à ce que nous sommes à cet instant précis. Elles ont leur place dans notre vie à ce moment  car mutuellement nous avons quelque chose à nous apporter. Il peut s’agir d’un enseignement ou d’un soutien. Il arrive fréquemment qu’à la fin d’un cycle, les chemins se séparent naturellement car les personnes n’entrent plus en résonance l’une et l’autre. Le message est délivré, l’apprentissage est acquis, les aspirations et les préoccupations ont évolué. Rien n’est immuable, tout le monde change. Etiez-vous la même personne il y a quelques années ? Il ne s’agit pas de juger ce changement, il s’agit de le reconnaître en tant que tel et d’accepter de laisser partir ce qui n’est plus en adéquation avec ce que nous sommes. De cette façon, on offre le droit à l’évolution à nous même ainsi qu’à l’autre.

À la fin d’un cycle, face à ces relations qui nous échappent, deux choix s’offrent à nous. Nous pouvons laisser s’en aller ce qui doit partir et continuer notre chemin reconnaissant d’avoir croisé sur notre route des personnes qui nous ont permis de comprendre certaines choses et d’avancer. Ce choix, s’il est fait en toute conscience et sans jugement, est indolore. Il peut même être vécu comme libératoire car il permet de faire de la place pour ce qui nous correspond mieux aujourd’hui. Lorsqu’on fait ce choix, on se tourne vers l’avenir en décidant de le construire dans le présent.

Il arrive cependant que nous choisissions de nous acharner pour conserver dans notre vie des personnes dont la voie ne correspond plus à la notre. C’est alors choisir le passé, choisir ce qui n’existe plus et rejeter toute évolution vers l’avenir. C’est un choix qui est compréhensible car dans toute relation il y a une implication affective et il est parfois bien difficile de tourner la page. Si on parvient à voir que le présent nous offre l’opportunité de construire de nouvelles relations toutes aussi enrichissantes, de vivre des aventures tout aussi extraordinaires, alors on peut laisser partir le passé sans douleur.

Si vous vous trouvez à la fin d’un cycle et avez le sentiment de voir s’éloigner certaines de vos relations, je vous propose de réfléchir à tout ce que ces relations vous ont apporté. Listez les apprentissages que vous avez fait, les bons moments dont vous vous souvenez, les expériences enrichissantes que vous avez vécu grâce à ces relations. C’est pour ce qui se trouve sur cette liste que vous pouvez être reconnaissant et c’est avec ça dans le cœur que vous pouvez continuer votre route plus fort.

« Observez l’ordre naturel des choses. Travaillez avec lui plutôt que contre lui,  car essayer de changer ce qui est ne pourra que faire surgir une résistance. » Lao-Tseu

Cet article a été publié dans Épanouissement, Partage / Réflexion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La fin d’une relation

  1. Ping : Accompagner le changement par les pierres | La voie minérale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s