L’obsidienne

obsidienne la voie minérale lithothérapie vertus

Minéralogie

D’un point de vue minéralogique, l’obsidienne est ce que l’on appelle « un verre volcanique », ou plus précisément une roche volcanique vitreuse. Selon certaines sources, l’obsidienne naît d’une lave acide et fortement visqueuse. Un phénomène de polymérisation serait à l’origine de sa formation. C’est à dire que de multiples petites molécules forment un ensemble. À cause de ce phénomène, la viscosité de la lave est telle que la cristallisation est fortement entravée ou empêchée. L’obsidienne est donc de système cristallin amorphe. D’autres sources, plus courantes, attribuent l’apparition de l’obsidienne et son absence de cristallisation à un refroidissement rapide de la lave. Cette théorie est toutefois contestée par l’article cité ci-dessus.

Ses différentes apparences sont dues à la teneur des éléments chimiques qui la composent ainsi qu’à ses inclusions (eau, gaz, minéraux) et d’éventuelles recristallisations (dévitrification) comme pour l’obsidienne neige. De manière générale, les obsidiennes sont essentiellement constituée de silicium et d’oxygène. Viennent ensuite s’ajouter d’autres éléments chimiques en des proportions variables comme le fer par exemple (obsidienne acajou).

L’obsidienne se décline donc en plusieurs variétés (liste non exhaustive) :

Obsidienne oeil céleste ou arc-en-ciel : obsidienne aux reflets colorés mis en valeur grâce au polissage. Ces reflets sont dus à la présence de petite bulles d’eau qui dispersent les couleurs du spectre lumineux et/ou d’inclusions de minéraux ferreux (hématite, magnétite).

Obsidienne mentogochol ou manta huichol : initialement une obsidienne arc-en-ciel qui a subi une secousse sismique qui a mélangé les différentes couches d’inclusions.

Obsidienne flocons de neige ou mouchetée : obsidienne contenant des cristaux de cristobalite (le plus souvent)

Obsidienne noire : obsidienne noire unie sans reflet contenant de nombreuses impuretés la rendant opaque.

Obsidienne argentée ou dorée : obsidienne contenant de microbulles de gaz qui réfléchissent la lumière et produisent un reflet doré ou argenté.

Obsidienne spider web : obsidienne présentant de fines veines blanches faisant penser à une toile d’araignée.

Obsidienne à lamelles ou midnight lace : obsidienne translucide brune présentant des bandes opaques plus foncées facilement observables par transparence.

Obsidienne fumée et obsidienne larme d’Apache : obsidiennes contenant si peu d’impuretés qu’elles sont translucides (brunes). La variété « larme d’Apache » quant à elle, se forme dans des masses de perlite. On la trouve en Arizona.

Obsidienne de feu : obsidienne qui présente un feu de couleurs provoqué par la présence de fines couches de microcristaux de magnétite.

Obsidienne acajou : Obsidienne dont la couleur brun-rouge est due à la présence en quantité importante d’oxyde de fer (hématite)

Dans cet article nous traitons des obsidiennes en général et des caractéristiques communes à toutes les variétés.

Attention : On trouve sur le marché des morceaux de verre industriel teinté (vert ou bleu la plupart du temps) vendu à prix d’or sous l’appellation « obsidienne » ou « cristaux Andara ». Il s’agit d’une arnaque bien connue depuis quelques années mais qui fait malheureusement encore des victimes parmi les personnes les moins informées.

Histoire

L’obsidienne est utilisée depuis la préhistoire, période durant laquelle elle était taillée en lames. Elle servait alors à faire des armes et des outils. Depuis l’Antiquité on lui attribue des vertus protectrices. Au Moyen-Age elle était réputée faciliter la pratique magique et la divination.

Lithothérapie

L’obsidienne est une pierre qui fascine et fait beaucoup parler. Tantôt diabolisée, tantôt mystifiée, une chose est certaine, elle ne laisse personne indifférent!

Protection

L’obsidienne est une pierre de protection très réputée dans le milieu de la lithothérapie. Elle agît en repoussant les énergies négatives et permet alors de se concentrer sur ses objectifs et de se préserver de ce qui pourrait faire dévier de sa route. Elle incite à l’indépendance et éloigne (parfois avec force) les personnes qui nous poussent à agir au détriment de nos intérêts, voire qui agissent elles-mêmes contre nous.

Introspection 

C’est également une pierre qui aide à effectuer un travail d’introspection puisqu’elle permet d’aller chercher au fond de soi tout ce qui peut bloquer l’évolution. Il peut s’agir de blessures émotionnelles, de conditionnements ancrés, de comportements instinctifs néfastes, de mémoires enfouies, etc. L’obsidienne permet d’explorer tout l’être et de pointer ce qui doit être amélioré, transformé ou éliminé.

Certaines variétés sont plus radicales que d’autres en matière d’introspection. Pour un travail plus en douceur, on pourra privilégier l’obsidienne flocons de neige ou l’obsidienne larme d’apache dont l’influence est plus légère. Les variétés œil céleste et manta huichol seront celles qui permettront une exploration plus profonde et donc potentiellement plus éprouvante émotionnellement chez les personnes les plus sensibles.

Il est aussi possible d’utiliser en association d’autres pierres que l’on choisira selon les spécificités de la situation. Par exemple, le cristal de roche permettra d’éclaircir les idées, de mieux saisir ce qui est mis en évidence par l’obsidienne. La kunzite sera tout à fait adaptée pour adoucir les maux du cœur soulevés par l’obsidienne. La chrysocolle permettra d’équilibrer les émotions suscitées par l’introspection et d’effectuer un nettoyage progressif.

Capacités intuitives et divination

Enfin, on dit aussi que l’obsidienne permettrait d’affiner les perceptions sensibles et l’intuition. C’est d’ailleurs une pierre souvent utilisée pour la divination!

Entretien énergétique

Purification : Contrairement à une idée couramment véhiculée, l’obsidienne comme toutes les autres pierres a besoin d’être purifiée. Toute chose émet et absorbe de l’énergie. Le seul facteur qui varie, c’est le rapport émission/absorption. Certains minéraux vont absorber énormément et émettre peu, tandis que d’autre vont principalement émettre et peu absorber. L’obsidienne répond à ce deuxième cas. Mais absorber peu ne veut pas dire pas du tout! Ainsi, si l’obsidienne a un besoin en purification bien moins important que d’autres pierres, il n’en reste pas moins qu’une petite purification de temps en temps ne lui fait pas de mal. D’autant que l’obsidienne est souvent utilisée dans des travaux délicats, et donc soumise à des charges énergétiques importantes.

On prendra donc soin d’effectuer occasionnellement une purification au sel ou à l’eau pure ou salée. L’encens (benjoin par ex) ou les fumigations (de sauge par ex) pourront être utilisés si les purifications sont plus fréquentes (et donc que les charges n’ont pas le temps de s’inscrire profondément au sein de la pierre).

Rechargement : l’obsidienne œil céleste peut aussi bien être chargée en plein soleil que sous les rayons lunaires. Elle a également la réputation d’aimer la lueur des flammes.

Cet article a été publié dans Les pierres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’obsidienne

  1. Ping : Rechargement : lune ou soleil? | La voie minérale

  2. Ping : L’ancrage grâce aux pierres | La voie minérale

  3. Ping : Pierres et cycle menstruel | La voie minérale

  4. Ping : Accompagner le changement par les pierres | La voie minérale

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s