Stop Tabac : Lithothérapie & Co

your-20198_960_720

 

Les personnes qui me sont le plus proches savent que depuis un an, j’ai arrêté de fumer.

C’était une habitude qui ne correspondait plus du tout ni à ce que j’étais devenue, ni à ce que je voulais pour moi, ni à mon mode de vie. Un peu comme une tâche au milieu d’une page, mon tabagisme me paraissait alors totalement dissonant.

En 12 ans, et consciente de tous les désagréments que causait le tabac dans ma vie, j’ai bien tenté quelques fois d’arrêter. Chaque fois j’avais le sentiment de perdre mon identité, d’être devenue comme vide et sans saveur… Pour chacune de ces tentatives, je ne faisais pas corps avec mon projet, mais je l’abordais comme quelque chose d’extérieur à moi. Je n’étais pas en train de révéler la vraie Aurélie qui n’a pas besoin de tabac, j’étais une fumeuse qui tentait un truc super difficile pour faire plaisir à son chéri de l’époque ou pour arrêter de dépenser de l’argent inutilement.

 

C’est en me trouvant que j’ai pu puiser la force de stopper la cigarette

Cela peut paraître cliché et psychologie de comptoir, mais à y regarder de plus près, l’addiction au tabac a beaucoup à voir avec l’image que nous avons de nous même, notre gestion émotionnelle, nos mécanismes, bref, notre vie intérieure. Donc quoi de plus naturel que de regarder ce qu’il s’y passe? Cela permet de comprendre de quoi est nourrie l’addiction, comment elle s’est installée en nous, et donc de trouver comment se défaire de son emprise.

Comme vous l’aurez compris, l’arrêt du tabac s’est inscrit dans une démarche globale de développement personnel à l’aide d’une psychothérapie et de beaucoup d’introspection. Arrêter de fumer n’était donc qu’une étape dans mon cheminement intérieur. Il y a malgré tout quelques outils concrets qui m’ont aidé à franchir cette étape…

 

Les outils pour y arriver

Quelques semaines avant de faire le grand saut, je me suis mise en conditions grâce à la lecture du livre Les meilleures méthodes naturelles pour arrêter de fumer aux éditions Terre Vivante. Outre les conseils pratiques et informations sur le tabac, ce livre m’a beaucoup aidé à comprendre les mécanismes de l’addiction mais aussi à envisager ma nouvelle vie sans tabac. J’ai ensuite pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour discuter avec lui de mon projet et il m’a prescrit des patchs à la nicotine pour me soutenir. Comme mon addiction était surtout psychologique, je n’en ai pas eu besoin longtemps.

Le jour J, j’ai demandé à mon conjoint de collecter tous les briquets qu’il y avait partout chez nous, de ranger les cendriers, de cacher tout ce qui pourrait me faire penser au tabac.

Le pouvoir des plantes

J’ai utilisé l’huile essentielle de gingembre papillon pour les « crises d’envie » les plus intenses que j’avais plusieurs fois par jour au début. Je respirais lentement à même le flacon durant 1 ou 2 minutes le temps que l’envie passe puis je retournais à mes occupations. L’avantage du flacon d’huile essentielle est qu’il est à portée de main en cas d’urgence.

C’est à l’occasion de l’arrêt du tabac que j’ai arrêté aussi de boire du café et que je l’ai remplacé par du thé et des infusions. Je prenais des infusions de fleur d’oranger pour calmer ma nervosité et je prenais du thé aux heures stratégiques (celles où je fumais auparavant). Cela m’a permis d’une part, de ne pas compenser avec la nourriture, et d’autre part de remplacer une habitude par une autre plus saine. Je précise cependant que je respecte les quantités recommandées pour le thé car trop ce n’est pas bon non plus.

Astuce : avec l’argent que vous économiserez en arrêtant le tabac, vous pouvez vous offrir du thé de bonne qualité et découvrir toutes sortes de parfums qui vous transporteront. 

La lithothérapie

Evidemment je ne me suis pas passée des bienfaits des pierres pour m’aider. Je me suis confectionné un bracelet avec de l’améthyste (diminue les pulsions, permets de prendre des décisions plus sages), du quartz fumé (permet de construire de nouveaux repères dans les périodes de changement) et de la calcédoine bleue pour aider à nettoyer les voies respiratoires. J’ai porté ce bracelet chaque jour pendant quelques semaines avant de ne plus en avoir besoin. Je l’ai purifié 3 fois la première semaine puis 1 à 2 fois par semaine. Je le mettais à recharger la nuit pour qu’il bénéficie à la fois de l’énergie lunaire mais aussi de celle de l’aube.

Astuce : L’agate du Botswana est également réputée aider à l’arrêt du tabac si vous souhaitez utiliser une autre pierre. Si vous souhaitez vous faire confectionner un bijou adapté à vos besoins, je vous invite à me contacter via ma page Les Créations de la Voie Minerale. 

L’application Tabac Info Service

Cette application m’a beaucoup aidée pour arrêter la cigarette. Chaque fois que j’avais envie de fumer, je la prenais pour relire les raisons de mon choix, tester les idées pour laisser l’envie passer, ou répondre aux questions sur mon état. Je ne l’ai d’ailleurs toujours pas désinstallée car elle m’aide à me souvenir de ce que j’ai vécu.

Astuces : Vous pouvez demander à vos proches d’envoyer une vidéo d’encouragement que vous retrouverez dans votre application. 

La méditation

La méditation de pleine conscience m’a beaucoup aidé. Je pratiquais chaque jour de façon formelle environ 20 minutes de méditation. Et tout au long de la journée, lorsque j’en ressentais le besoin, je me recentrais sur mon état intérieur. Pour ce faire je m’aidais du rythme régulier de ma respiration et de mes sensations corporelles sur lesquelles je me concentrais. 2 ou 3 minutes suffisent à se retrouver et ne pas se laisser emporter par l’envie de fumer quand elle se présente.

Astuce : pour vous reconnecter à votre corps pensez à la cornaline. L’application Petit Bambou dont j’ai parlé dans un précédent article propose un programme dédié à l’arrêt du tabac.

 

 

Voilà les outils qui m’ont le plus aidé à revenir à mon état de non-fumeuse et qui, je l’espère, en feront autant pour vous. Je tiens cependant à vous avertir que l’envie de tabac pourrait ressurgir à n’importe quel moment de votre vie, surtout un moment délicat ou stressant. La décision que vous prendrez à ce moment là sera déterminante pour votre avenir. Même si nous sommes redevenus des non-fumeurs, nous restons des ex-fumeurs avec les fragilités que cela implique dans le rapport au tabac.

Prenez soin de vous.

 

 

 

 

 

Cet article, publié dans Épanouissement, La lithothérapie en pratique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s