Lithothérapie et contradictions : Pourquoi vous êtes perdu(e) ?

fog-1208283_960_720

Très souvent on entend les débutants dire qu’ils se sentent perdus face aux nombreuses contradictions de la lithothérapie et des sources d’informations.

Il y a plusieurs explications à ce phénomène qui touche la grande majorité des personnes qui découvrent la discipline. Dans cet article, je vais tenter d’explorer quelques raisons probables à ce sentiment. Tout du moins, d’après ce que j’ai observé ces dernières années au sein des communautés de passionnés.

1 – La lithothérapie n’est pas une science exacte

Si tant est que l’on puisse considérer la lithothérapie comme une science, elle ne présente en tous cas pas les caractéristiques de vérifiabilité et de reproductibilité des phénomènes scientifiques classiques. Et ce n’est pas insulter la lithothérapie que de dire qu’il n’y a aucune preuve scientifique de son efficacité et qu’aujourd’hui on ne peut pas facilement l’expliquer. Le seul début de piste qui existe, ce sont les expérimentations de milliers de personnes ainsi que leurs témoignages. A partir de ces témoignages, il est possible de déterminer par statistique des « effets courants » pour chaque minéral en fonction de ce qui revient le plus souvent. Pour préserver la neutralité, cela nécessite que les expérimentateurs ne soient pas influencés par ce qu’ils attendent des effets d’une pierre. Les tests à l’aveugle restent en ce sens la méthode la plus pertinente. Malheureusement, très peu d’auteurs et enseignants procèdent de cette façon avant de déterminer les effets d’une pierre. Même ceux qui s’y sont essayés (Michael Gienger par exemple), ne peuvent aboutir à un modèle applicable à tous puisque les effets d’une pierre peuvent être perçus différemment d’un individu à l’autre en fonction d’une multitude de facteurs. Par exemple, on dit que les pierres rouges sont stimulantes, mais certaines personnes les trouvent au contraire apaisantes et les utilisent même pour dormir.

Ce qu’il faudrait donc retenir, c’est que toute théorisation de la lithothérapie ne peut qu’être extrêmement partielle et généraliste… Tout du moins pour l’instant.

2 – Avant de s’apprendre, la lithothérapie s’expérimente

N’en déplaise à ceux qui se voudraient à la tête d’une élite détentrice de la connaissance absolue… En apprenant la lithothérapie comme une leçon, tout ce que l’on peut espérer, c’est d’influencer les expérimentations qui suivront cet apprentissage. Il s’agit là d’un biais cognitif appelé biais de confirmation.

Les effets de la lithothérapie ne devraient pas s’intellectualiser au premier abord, ils devraient se ressentir avec le corps. Ce n’est qu’en dernière étape que les éléments de théorie interviennent, lorsqu’il s’agit d’analyser l’expérience et de comprendre son ressenti.

Grâce à ce modèle, il est possible d’arriver à une lithothérapie personnalisée et adaptée à ses besoins.

Il est par contre important de comprendre que ces vérités ne seront valables que pour nous même, et ne pourront pas être appliquées de façon générique. Il va de soit que s’appuyer sur ses propres ressentis et expérimentations personnelles pour déterminer un modèle de lithothérapie général et applicable à tous serait un non sens total (même si cela est très courant).

3 – Il n’y a aucun contrôle de qui dit quoi

La lithothérapie et tout ce qui concerne le développement personnel plus généralement sont très à la mode. Qui dit mode, dit aussi forte demande et donc marché intéressant. La lithothérapie semble donc intéressante financièrement, mais elle est aussi un moyen de se valoriser auprès des autres et donc de satisfaire son besoin d’appartenance (l’un des besoins primaires selon la Pyramide de Maslow). C’est ainsi que l’on voit apparaître comme des champignons des blogs, sites web d’information, livres, auteurs, pages et groupes Facebook. Humainement, c’est une très bonne chose pour permettre à chacun de s’exprimer, de promouvoir ses centres d’intérêt et de se sentir relié aux autres grâce à cette passion. Mais… Vérifiez-vous systématiquement ce que vous lisez ? Pouvez-vous vous fier à 100% à cet auteur, à cet « expert » ?

Vous l’aurez compris, il est possible de n’avoir entendu parler de lithothérapie qu’il y a 2 semaines via un article dans Happinez, et d’ouvrir un site dans la foulée pour expliquer aux autres comment cela fonctionne. Le problème se pose tout autant avec les livres, puisque le monde de l’édition est maintenant moins sélectif quant à la qualité des ouvrages publiés (à ce sujet je vous recommande l’excellent article d’Arnaud Thully).

Mais il existe une seconde catégorie « d’auteurs », ce sont ceux qui ont un intérêt commercial ou financier derrière chaque information donnée. Par exemple, croyez-vous vraiment qu’un vendeur de pierre dira sur la fiche de son produit « pierre de mauvaise qualité et peu intéressante en terme d’influence » ? Celui qui fait ceci n’aura pas l’occasion de le faire longtemps car il ne vendra rien. Alors si vos sources d’information sont des descriptifs glanés sur des sites de vente, il est de bon ton de rester lucide et critique.

4 – Bienvenue dans l’univers de la fast-connaissance

Beaucoup de débutants veulent du tout cuit avalé en 5 secondes chrono. Avant même d’avoir débuté, ils veulent être experts et sans faire d’effort pour cela. Si on vous dit qu’en lisant un livre ou en suivant une formation de 2 jours, vous allez être expert en lithothérapie, autant vous le dire tout de suite : on vous ment allègrement.

Est-ce que vous voyez souvent chez Cultura des livres intitulés « Devenez pharmacien en 5 jours » ? Non, parce que tout processus d’apprentissage et de découverte nécessite un temps incompressible et surtout un investissement personnel.

Bien trop souvent, notamment sur les groupes Facebook on rencontre des personnes qui rechignent à lire un bête article accessible gratuitement et qui préfèrent à la place qu’on réponde directement à leur question sans trop d’explications à ingurgiter. Cela se constate aussi souvent avec les demandes d’identification de minéraux où lorsqu’on invite la personne à effectuer des test en général il n’y a plus personne.

Si vous n’êtes pas prêt à donner de votre temps et de votre attention à la lithothérapie, alors vous êtes le pigeon idéal pour tous les escrocs du milieu. Eh oui ! La paresse coûte cher !

En revanche, si vous vous sentez prêt à faire preuve de patience et d’une curiosité sincère pour découvrir la lithothérapie, nul doute que vous serez bientôt armé pour démêler les discours douteux des démarches sincères. Il sera alors possible de connaître cette discipline non plus à travers le marketing qui l’entoure mais via ce qu’elle a de plus riche à offrir dans une vie.

Nous voici arrivés à la fin de cet article, malheureusement il n’y a pas « d’astuce » pour faire la lumière sur la lithothérapie. Mais vous savez maintenant que si vous vous sentez complètement largué et que vous ne savez plus à quel saint vous vouer, ceci est tout à fait normal. C’est déjà pas mal. 🙂

 

 

Cet article, publié dans La lithothérapie en pratique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Lithothérapie et contradictions : Pourquoi vous êtes perdu(e) ?

  1. Minneralia dit :

    A reblogué ceci sur Minneralia.

    J’aime

  2. lanuit. dit :

    Merci pour ce super article !

    J’aime

  3. Ping : Culture Magic #21 – La Nuit / La Nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s