L’obsidienne oeil céleste

obsidiennes

 

Minéralogie

L’obsidienne se décline en plusieurs variétés (œil céleste ou arc-en-ciel, mentogochol, neige, larme d’apache, noire, argentée, dorée, spider, etc). Dans cet article nous traiterons uniquement de la variété œil céleste et sa petite sœur mentogochol (manta huichol).

En effet, ces deux variétés sont très proches puisque la mentogochol (en haut au milieu sur l’image ci-dessus) est en réalité une obsidienne œil céleste ayant subi un choc sismique, lequel a provoqué le mélange des différentes couches de couleurs. Longtemps boudée par les collectionneurs qui la considéraient comme une obsidienne œil céleste de moindre qualité, la mentogochol connaît aujourd’hui un véritable succès.

Je profite de cet article pour signaler que la seule obsidienne translucide est la larme d’apache (gris/marron). Ainsi, les obsidiennes translucides vertes ou bleues présentes sur le marché ne sont rien d’autre que du verre artificiel. Les seules obsidiennes bleues ou vertes que vous trouverez vous paraîtront noires car c’est le reflet de l’obsidienne qui en détermine la couleur.

D’un point de vue minéralogique, cette pierre fascinante est ce que l’on appelle « un verre volcanique ». L’obsidienne œil céleste naît du refroidissement rapide d’une lave riche en silice et est donc de formation amorphe. En effet, aucune structure cristalline n’a le temps de se mettre en place dans ces conditions.

Dans le cas de l’obsidienne œil céleste, c’est le travail de polissage qui permettra de mettre en valeur les différentes couches de couleurs présentes au sein de la pierre.

Histoire

L’obsidienne est utilisée depuis la préhistoire, période durant laquelle elle était taillée en lames. Elle servait alors à faire des armes et des outils. Depuis l’Antiquité on lui attribue des vertus protectrices. Au Moyen-Age elle était réputée faciliter la pratique magique et la divination.

Lithothérapie

L’obsidienne est une pierre qui fascine et fait beaucoup parler. Tantôt diabolisée, tantôt mystifiée, une chose est certaine, elle ne laisse personne indifférent!

Pierre de protection réputée parmi les plus puissantes, on dit qu’elle agit par répulsion, c’est à dire qu’elle repousse les énergies indésirables. C’est d’ailleurs de cette manière qu’elle incite à un isolement bénéfique à l’introspection.

C’est justement pour les difficultés émotionnelles liées au travail d’introspection que cette pierre est souvent (à tort) diabolisée. On évitera effectivement de travailler seul avec une obsidienne œil céleste en cas de dépression ou de fragilité psychologique marquée et/ou pathologique car cette pierre ne fait pas dans la finesse et mieux vaut être solide pour encaisser toutes les vérités de notre être.

Surnommée « pierre miroir » elle ne permet pas de tri dans l’exploration de notre Moi Intérieur et nous mettra face à toute la vérité, que cela soit plaisant ou non. Il peut alors être difficile de se regarder en face… Pourtant, le travail d’introspection reste une étape souvent nécessaire et grandement enrichissante. On en ressort forcément plus fort.

Dans ce travail, l’obsidienne œil céleste pourra être accompagnée par différentes pierres à choisir selon le besoin. Ainsi, par exemple, le cristal de roche permettra d’éclaircir les idées, de mieux saisir ce qui est mis en évidence par l’obsidienne œil céleste. La kunzite sera tout à fait adaptée pour adoucir les maux du cœur soulevés par l’obsidienne. La chrysocolle permettra d’équilibrer les émotions suscitées par l’introspection.

Pour un travail plus en douceur on pourra débuter avec une obsidienne flocon de neige ou larme d’apache, des variétés à l’influence plus légère.

D’un point de vue parapsychique, l’obsidienne aide à affiner les perceptions et l’intuition. Ce n’est pas pour rien si elle est utilisée en miroir ou en sphère pour la voyance!

Purification : On entend souvent dire que l’obsidienne œil céleste n’a pas besoin de purification. Je ne suis personnellement pas d’accord avec cette théorie. Chaque chose sur Terre émet et absorbe de l’énergie. La seule chose qui varie, c’est le rapport émission/absorption. Certains minéraux vont absorber énormément et émettre peu, tandis que d’autre vont principalement émettre et peu absorber. L’obsidienne répond à ce deuxième cas. Mais absorber peu ne veut pas dire pas du tout! Ainsi, si l’obsidienne a un besoin en purification bien moins important que d’autres pierres, il n’en reste pas moins qu’une petite purification de temps en temps ne lui fait pas de mal. D’autant que l’obsidienne est souvent utilisée dans des travaux délicats, et donc soumise à des charges lourdes.

On prendra donc soin d’effectuer occasionnellement une purification à l’eau pure ou salée. L’encens (benjoin par ex) ou les fumigations (de sauge par ex) pourront être utilisés si les purifications sont plus courantes (et donc que les charges n’ont pas le temps de s’inscrire profondément au sein de la pierre). Ces procédés peuvent laisser un dépôt sur la pierre. Il suffira alors de l’essuyer avec un chiffon doux pour y remédier.

Rechargement : l’obsidienne œil céleste peut aussi bien être chargée en plein soleil que sous les rayons lunaires. Elle a également la réputation d’aimer la lueur des flammes.

Publicités
Cet article a été publié dans Minéraux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s