Livre : « Qui aime quand je t’aime » de C. Bensaid et J.Y. Leloup

P1140688

Voici un petit livre qui m’a intriguée par son titre. Je suis tombé dessus totalement par hasard, sans le chercher. Le titre et le résumé m’intriguaient fortement et vu son petit prix je me suis laissée tenter.

Ne vous fiez pas au nombre réduit de pages. Ce n’est pas un livre qu’on peut lire à la vas-vite. Il faut prendre le temps parfois d’arrêter la lecture pour songer à ce qui vient d’être lu. Voir même méditer dessus. En effet, le livre est truffé de réflexions profondes et pleines de sens qui remettent en question toute l’idée que l’on se fait du couple et des sentiments amoureux dans notre société. J’ai, pour ma part, utilisé des petits marques-pages autocollants afin de retrouver facilement les nombreux passages qui m’ont marqué.

Les nombreuses références et citations bibliques présentes dans ce livre peuvent perturber les lecteurs qui n’adhèrent pas à ce dogme. Cependant, on comprends rapidement qu’ils sont utilisés de façon plus profonde, au delà même de la religion, pour illustrer les propos des auteurs. On saura alors rapidement s’en accommoder et en tirer toute la richesse spirituelle et philosophique, même sans être chrétien.

Une fois la lecture achevée, la première pensée qui m’est spontanément venue à l’esprit est « Ce que nous aimons mal ». Et en lisant ce livre, on se rend compte à quel point notre façon d’aimer est souvent génératrice de douleur, aussi bien pour soi que pour les autres. Ce livre remet tout en question, remet tout à sa place. Il nous incite à la réflexion sur une autre façon d’aimer, plus respectueuse de ce qu’est l’autre, de ce qu’il peut donner, de ses envies et limites. Il nous invite non seulement à réfléchir sur l’amour universel mais aussi sur toutes les formes d’amour, de la plus primaire à la plus spirituelle. Enfin, il n’oublie pas d’évoquer l’amour de soi par diverses métaphores.

C’est à mon sens un petit bijou que je garde précieusement afin de relire certains passages de temps en temps. Je m’en imprègne alors et reste ainsi dans mon chemin d’évolution vers un amour plus pur.

Cet article a été publié dans Épanouissement, Partage / Réflexion. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s